D - Les moyens de mesure

1) Les jauges de déformation

Quatorze jauges de déformation tridirectionnelle KYOWA, de référence KFG-5-120-C1-11 L3M2R ont été utilisées sur chacun des deux hémi-bassins testés, selon la figure 6.

Figure 6: position et numérotation des jauges

Sept ont été collées au pourtour cotyloïdien, et sept autres à la face interne de l'hémi-pelvis ; 4 en regard de la lame quadrilatère, deux sur la ligne innominée, et une à la face interne de l'aile iliaque.

La pose des jauges impose le choix d'une direction où l'on mesure la déformation, même si le caractère tridirectionnel permet de récupérer la direction principale.

Nous avons décidé d'orienter toutes les jauges de manière à ce que la direction centrale soit dirigée vers le milieu du cotyle.

2) Machine d'essai (photo n° 2)

 

Il s'agissait d'une machine statique de traction INSTRON, MODEL 1185, utilisée ici comme machine de compression.

3) La chaine d'acquisition

Une chaîne de mesure SOLARTRON de SCHLUMBERGER a permis de faire l'acquisition des données, c'est à dire le chargement appliqué par la machine d'essai mais également la valeur de déformation des jauges.

Les résultats ont été rendus interprétables par le logiciel ORION installé sur une station de travail de type PC reliée à la chaine d'acquisition.

E - Fixation du squelette sur la machine

1) Orientation du montage

Le montage a été réalisé de manière à orienter le bassin pour que les forces du cotyle soient telles que PAUWELLS l'a décrit ; La machine ne pouvant réaliser que des efforts en compression suivant la verticale, le bassin a été incliné de 18¡ par rapport à celle-ci, avec une bascule de 10 à 15¡ de l'avant vers l'arrière.

Les repérages ont été faits grâce à une plaque métallique sur laquelle ont été tracées des lignes horizontales et verticales ainsi que des lignes faisant 18° avec la verticale.

2) Le moyen de fixation